Jurisprudence

21/09/2016

85 - DOPAGE - Judo - Contrôle positif - Huis clos

La sportive ne démontre pas l'absence de faute ou de négligence ou l'absence de faute ou de négligence significative. La contamination de la bouteille d'eau, conséquence d'une mauvaise blague des collègues de sa mère n'est pas prouvée ni convaincante à suffisance.

Téléchargez cet article en format pdf Mots-clés : Dopage

Recherchez l'archive
par mot-clé